• ConstruBadge
  • Avantages et soutien
  • Avantages ouvrier
  • Formations
  • Bien-être
  • Publications
  • FAQ
  • Corona

Contexte

Activités: pose d'armatures et travaux de coffrage
Entreprise: association commerciale temporaire CFE-Interbuild à Bruxelles
Personne de contact dans l'entreprise: conducteur de chantier et conseiller en prévention
Conseiller concerné: Marc Cockmartin

Problématique

Lors des travaux du gros œuvre, les radiers, les poutres horizontales et verticales et les parois en béton ont été pourvues de treillis armés, de barres d'armature et de voligeage de protection en U. Suite au décoffrage et dans l'attente du prochain coffrage, les fers d'armature dépassent du plancher de travail. Ces barres d'attente en saillie doivent être protégées individuellement ou collectivement (par exemple avec des bouchons ou des voliges en bois). La plupart du temps, toutes les barres d'attente ne sont pas protégées ce qui donne lieu à un risque accru de coupures ou de lésions permanentes suite à une chute sur une barre d'attente.

Wachtstaven.jpg
Barres d’attente protégées individuellement avec des bouchons.

Solution

Une mesure de protection collective simple consiste à protéger les barres d'attente avec des gaines de protection réutilisables de 1 mètre de longueur. Ces gaines de protection autocollantes peuvent être utilisées pour des barres d'attente d'une épaisseur comprise entre 6 mm et 40 mm. 

Wachtstaven_2.jpg
Barres d’attente protégées collectivement avec des gaines de protection en pvc. 


Proposer vous-même un exemple de bonne pratique ? Envoyez-nous un e-mail !